Librairie   

Snoezelen
La maladie d'Alzheimer & la Communication dynamique non directive

Snoezelen

 

Ad Verheul créateur du concept snoezelen Pay-Bas. «Dans les unités de soins pour les personnes démentes, et ce dans beaucoup de pays européens, snoezelen  est totalement intégré. Aucun établissement ne veut faire machine arrière. Une coopération sur le plan international a facilité la recherche scientifique dans environ 30 pays. Les rencontres annuelles internationales sous forme de symposiums organisés par ISNA (International Snoezelen Association), www.isna.dk  ont soulevé un enthousiasme croissant auprès de très nombreux professionnels. Le livre de Line Berbigier Eschauzier est un outil pour tous ceux qui veulent approfondir snoezelen.  Il donne une base solide théorique de ce phénomène mais offre aussi des conseils pratiques. J’espère pouvoir échanger avec les nombreux lecteurs de ce livre ainsi qu’avec les stagiaires formés par Line Berbigier Eschauzier lors des symposiums organisés par l’Association Internationale Snoezelen.»

Docteur Mariane Taillandier gériatre, médecin-coordonnateur. «La méthode snoezelen aide énormément le soignant à se transformer. Ce n'est pas une pratique stéréotypée. Il y a une intention de ‘réveiller le vivant’  qui est en l'autre et en nous, il y a une réciprocité. Les  soignants peuvent être dans une relation affective sans être dans l'émotion. Le curseur de la bonne proximité est à l'intérieur de la relation, c'est une distance affective.»

Docteur Franck Raschilas gériatre, service de médecine interne et soins aigus gériatriques, Centre Antonin Balmès, CHU de Montpellier. «Snoezelen est un outil thérapeutique qui devrait exister dans tous les EHPAD et dans tous les services de gériatrie aigüe. L’approche snoezelen est, comme toutes les approches non-toxiques, à privilégier, à mettre en première intention.»

Joëlle Reggiany, psychologue spécialisée en gérontologie. «Dans cet ouvrage, Line Berbigier Eschauzier nous apporte une note d’espoir, en nous offrant des outils concrets. Elle nous explique comment renouer contact avec ces patients égarés dans les méandres de l’oubli, comment être présent dans l’ici et maintenant et leur permettre de créer de nouveaux repères, comment à travers leur sensorialité préservée leur redonner un plaisir d’être. Cet outil que l’auteure a nommé la Communication Dynamique Non Directive est à la portée de quiconque sera dans le désir de donner un sens à la vie de ces patients, de redonner de la vie à leurs sens,  jusqu’au bout.»

L'auteure :
Line Berbigier Eschauzier Formatrice, consultante, spécialisée en communication et gestion du stress dans le domaine de la santé. A mis au point la Communication Dynamique Non Directive. www.artetsante.com